mardi 28 août 2012

Crêtes Vosgiennes 2012 : je suis sorti du brouillard !

Hello,

J'ai du mal à me mettre à faire le compte rendu de ce w-e.

Pourtant le résultat est (très) favorable. Pourtant là aussi l'ambiance fut parfaite. Pourtant pour la première fois, ma femme m'a accompagné sur une course autre que locale.

Samedi début d'apres midi, je ferme la porte de la maison en téléphonant à Philippe. "Je passe prendre de l'essence et on s'attend au péage ? ok". à peine 1/4h plus tard, nous rejoignons Fabienne et Philippe après le péage. L'aventure "Crêtes Vosgiennes 2012" peut commencer !

Il fait encore beau même si par endroit les nuages peuvent se montrer menaçant. Nous descendons vers le Haut Rhin. Juste un peu avant Colmar nous quittons l'autoroute pour traverser le vignoble, nous avions déjà vu un couple de marié tenir une séance photo dans les vignes peu avant, et nous allons encore croiser 2 autres mariages. Nous arrivons à Kaysersberg, Peu après la route va commencer à s'élever. Nous traversons Orbey et nous dirigeons vers le Lac Blanc puis la Station. Les conditions ont déjà changées, le vent se lève, le ciel se couvre. En sortant de la voiture, la température est fraiche ! Nous filons vers le chalet pour prendre notre dossard. Nous ne nous attardons pas et redescendons vers Orbey pour y trouver notre Hotel. J'avais prévu de se retrouver avec Vincent, mais finalement on ne se verra pas. J'espère le croiser le lendemain.


Arrivé à l'hotel nous prenons possession des chambres puis nous nous baladons un peu. D'un coté le ciel est toujours menaçant mais le soleil est présent quand même. La fin d'apres midi est belle.

L'Eglise d'Orbey













A l'hotel il y a aussi un groupe de coureurs de Stiring. Finalement la patronne nous informe qu'elle veut bien décaler l'heure du petit déjeuner à 7h.

Dimanche matin, réveil à 6h30. Pourtant je serai déjà réveillé 1h avant. Trop pressé d'en découdre... J'ai faim ! Je vais prendre un bon petit déj copieux. J'avais préparé mes affaires la veille, mais si la météo semble correcte dans la vallée, au sommet çà ne s'annonce pas aussi bien.
La Mairie d'Orbey en face de l'hôtel
Je rajoute finalement un T shirt manche longue, ainsi qu'un T shirt manche courte et une polaire pour l'apres course.
Nous avons fait le choix de descendre au Markstein en voiture. Plus nous allons arriver vers le Lac Blanc plus çà va se couvrir, avec du brouillard et un peu de pluie. Il fait très frais.
Nous déposons Fabienne au Col de la Schlucht, il pleut çà souffle, on se croirait aux portes de l'hiver ! Nous continuons vers notre départ. Il y a tellement de brouillard qu'on ne voit rien du paysage. Nous arrivons juste un peu après 9h. Avec Philippe nous faisons quelques foulées et nous rejoignons le départ. Je cherche Gérard mais c'est finalement Vincent que je vais retrouver. Avec sa mini caméra, il va immortaliser la rencontre, par contre j'ai appris à priori qu'il l'avait perdue au retour...
Le départ est donné ! Nous allons courir dans des conditions pas très favorables ! Tant pis, c'est toujours mieux que la canicule ! J'essaie de me placer vers le Top100. Je ne sais pas si mon objectif de -3h sera faisable mais au moins une place dans les 100 premiers. Nous ne voyons pas plus qu'à 50m. Le seul point positif, c'est que nous ne voyons pas ou l'on va monter ! Des coureurs sont tant en débardeur que d'autres en bonnet !! çà souffle, chacun se protege comme il peut ! Je sens que je suis parti fort. Ce sera vérifié par un bénévole qui comptabilise les coureurs, à mon passage : 75e ! C'est bien, mais il faut que je gère un peu, la course va encore être longue ! Je ne reconnais rien, tellement il y a du brouillard. Heureusement, ma femme a pu se placer au bord de la course dans les premiers km. çà me motive !
Le terrain est un peu glissant tout de meme, comme je n'ai pas de running trails, je fais doucement, meme dans les descente qui pourtant sont mon fort. Quelques panneaux d'info kilometrique défilent. On va déjà bientot arriver au Hohneck ! C'est à ces marches que je le reconnais ! on est déjà en haut ! on est à mi course. Maintenant on file vers la Schlucht.
Le plus dur va commencer, mais mon épouse est justement là ! je me sens bien mieux qu'il y a 2 ans et je pense que l'objectif peut encore être réalisable, tout dépend de l'état du terrain et de cette portion rocheuse !
A partir de ce Col connu, çà monte longtemps en faux plat. A un moment je vois "Arrivée 8.5km", je me mets à calculer, j'en suis à un peu plus de 2h de course. Même en terminant vraiment mal, je serai sous les 3h ! Mais il y a encore de smontées et des cailloux ! Puis le panneau 4.5km ! Je fais un rapide calcul, si je cours à 6'/km, çà me fait 30' et comme je suis à 2h30, c'est faisable, surtout que la fin redevient plate sans trop de caillou. Puis le dernier km dans la descente, j'entend le speaker, le public, mais comme il a plu, l'herbe est glissante et je préfère assurer. J'arrive même à courir encore dans la dernière bosse ! après le dernier virage, comme au marathon je vois le chrono qui affiche 2h53, je ne vois pas les secondes, peu importe, j'ai explosé mon chrono ! Je passe la ligne d'arrivée en 60e position !
Le temps exact est 2h53'51 ! je termine 60e sur 914 arrivants alors qu'ils y avait (à priori) 1017 inscrits ou présent sur la ligne de départ !

Sur ma page facebook, (n'hésitez pas cliquer "J'aime") il y a d'autres photos ainsi qu'un reportage de France 3 Alsace pour prendre connaissance des conditions !

Malheureusement Philippe a du abandonner à la Schlucht, transi de froid. Il a pu regagner l'arrivée et on est de suite retourné à l'hotel pour se rechauffer et se doucher.

Nous somme ensuite descendu à Kaysersberg pour manger et y passer l'apres midi.

Personnellement ce n'est pas encore l'heure du bilan, mais 2012 est plus que réussie ! de toute manière je n'ai plus de grand, gros, projet d'ici la fin d'année. Ce résultat m'a redonné de la confiance et de la motivation, encore une bonne nouvelle et je remonte la pente !

Bye

11 commentaires:

  1. Félicitation pour ce beau résultat, j'étais aussi dans les Vosges et j'ai pensé à toi quand j'ai vu le météo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. On sait très bien que dans les vosges le temps est différent. Je m'y étais un peu préparé en regardant la météo à l'avance. Je savais qu'il ferait frais mais ce qui était un peu pénible c'etait le brouillard, le vent et la pluie pendant 3h !

      Supprimer
  2. bravo l'ami pour la perf!
    contrat rempli comme prévu ca remonte le moral a fond!
    maintenant il va falloir preparer pourquoi pas les cross???
    bonne recup l'ami

    RépondreSupprimer
  3. Merci ! Oui le moral n'est pas mal ! et ben tu vois, c'est ce que je me disais avec mes collègues... Pourquoi pas les cross ? as tu des plans ? méthode d'entrainement ? je n'en ai jamais vraiment fait, ce ne doit pas être le même entrainement.

    RépondreSupprimer
  4. Wow, bravo Hervé, c'est vraiment une grosse performance et en plus avec des condition météo vraiment pas bonne... Encore bravo et bonne récupération.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! Merci. Je l'avais annoncé, je me suis donné les moyens de réaliser ce chrono et le pire je pense même pouvoir faire un peu mieux ! je n'ai pas trop couru cette semaine car j'avais un rdv ce dimanche, à lire dans le prochain article...

      Supprimer
  5. Bravo !!! Chrono explosé, largement dans le top 100 (pas loin du top 50 !!), que d'objectifs atteints !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, la réponse est en dessous (le 2/9 à 14h47)

      Supprimer
  6. J'ai l'habitude de courir par mauvais temps, mais avec un vent pareil, ce n'est pas vraiment la même chose. Dommage pour le brouillard omniprésent, car je n'ai pas pu profiter de ce beau massif montagneux... mais, je reviendrai :-)
    Content d'avoir pu t'apercevoir... en réalité, c'est toi qui as réussi à me trouver parmi cette foule d'un millier de coureurs... bien vu :-)
    C'est la 1e fois que je participais à une course en dehors de la Belgique. J'ai eu un peu de mal de trouver mes marques au début tellement il y a avait du monde, mais par la suite cela a été beaucoup mieux.
    J'ai vraiment apprécié cette course et j'ai passé un excellent séjour.
    J'ai fait un compte-rendu sur mon blog. Il n'y aura pas de vidéo... lors de mon retour, impossible de retrouver ma petite caméra :-(
    A+ peut-être sur une autre course... j'envisage de participer à la MaxiRace d'Annecy en 2013.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le brouillard t'a caché le paysage, j'y ai pensé justement, toi qui a fait tant de km. Mais tu as pu l'admirer déjà un peu la veille. A voir pour la refaire !
      C'est sur que ta petite cam m'a bien aidé à te repérer. Dommage que tu ne la retrouve pas !! Avec mes collègues nos avons parlé du marathon du Mont Blanc, mais à voir, et pourquoi pas une fois en Belgique également ! Même si la rencontre fut breve, çà m'a fait plaisir de te rencontrer en chair et en os !

      Supprimer
  7. Merci ! Oh oui ! je vais faire un article là dessus, il y a deux ans c'etait un peu un déclic, un nouveau départ ! Depuis que des bonnes perf !

    RépondreSupprimer